Janine, 65 ans, promeneuse régulière @ Cimetière du Père Lachaise

Janine est née dans le 13ème arrondissement de Paris «je suis une vraie parisienne» et ça fait plus de 40 ans maintenant qu’elle habite le quartier où elle est arrivée fraîchement mariée avec son mari de l’époque. Le Père Lachaise, elle le connait par coeur et est capable de retrouver quasiment les yeux fermés où se trouvent les tombes des plus «grands». Elle y allait souvent déjà avant sa retraite mais maintenant c’est presque tous les jours, ça lui fait son sport et puis c’est calme, pas de voitures mais des morts qui ne viendront pas l’embêter, des chats qu’elle vient nourrir de temps à autre avec les «dames de la SPA», et des mémés avec qui elle discute qui viennent voir et entretenir la tombe de leur «petit mari» décédé.

Son trésor, c’est son «album photo» des grands enterrements des quatre dernières décennies. Une fois, des amis brocanteurs ont voulu lui acheter, c’était hors de question «celui-là personne ne l’aura!», ce sera son héritage pour son fils. Il faut dire qu’il y a du beau monde morts ou vivants sur ces photos «j’ai photographié tous les grands enterrements, à chaque fois il y avait des gens célèbres, je les prenais aussi en photo, et après tous ces gens là un par un ils sont morts…». Venir à ces enterrements, pour Janine, c’est une façon de leur rendre «un dernier hommage» à ces personnes dont elle a suivi la carrière et qu’elle a aimé. Le plus beau enterrement pour elle c’était celui d’Edith Piaf «il y avait plein de monde». Un autre mémorable, celui d’Henry Salvador «il y a avait un orchestre et on chantait tous des chansons devant sa tombe». A chaque fois qu’elle entend parler d’un enterrement au Père Lachaise d’une célébrité, Janine y est, armée de son petit appareil photo.

C’est une femme un peu autoritaire qui n’hésite pas crier après les enfants qui prennent le cimetière pour une aire de jeu ou bien les «hémomosexuels» qui s’aventurent entre deux tombes pour une partie de jambes en l’air… mais comme elle dit «autant je suis méchante, autant je suis gentille». Si une mamie a besoin d’elle pour faire ses courses ou tout simplement discuter, la «dame à la casquette», répond toujours présente. Il vaut mieux donc filer droit avec elle. Ce côté militaire elle le tient de son père, engagé dans l’armée. Elle a voulu suivre le même chemin mais le destin avait d’autres plans pour elle : un enfant, son «gars» comme elle l’appelle. Du coup, à défaut d’être dans l’armée elle a enchainé les petits boulots jusqu’à sa retraite «j’ai fait tous les métiers du monde, enfin presque, je me comprends». On comprendra donc : tout, sauf le plus vieux métier du monde.

Il faut dire qu’à l’époque c’était facile, si on n’aimait pas son employeur, il suffisait de dire «toi tu me fais chier, je vais ailleurs», on partait et on retrouvait un autre travail le lendemain. Aujourd’hui c’est différent «même les bacs +6 ne trouvent pas de travail». A l’époque, ce n’était pas toujours rose bien sûr mais aujourd’hui c’est une société, un Paris qu’elle n’aime pas vraiment «Paris ça a changé, ce n’est plus comme avant, dans les années 60 c’était mieux, avant on connaissait les voisins, maintenant on dit ‘bonjour’ et personne ne nous répond. Une fois je suis partie voir une petite mémé que j’aimais bien, je rentre dans l’ascenseur, je dit ‘bonjour’ et personne ne m’a répondu, j’ai dit ‘ne répondez pas tous en même temps’, quand je suis sortie j’étais écœurée».

Janine aimerait partir de Paris, avoir une maison à la campagne avec des animaux, loin des «fous» qui discutent tout seul avec leur portable et leur oreillette. Pour le moment, elle ne peut pas, elle son «ami» sur Paris, son «gars» et ses trois petits enfants, ce qui lui suffit amplement. Des amis dans le quartier, elle n’en a plus tant que ça, elle les voit partir les uns après les autres mais bon c’est comme ça, c’est la vie. Tout ce qu’elle veut c’est «garder la santé et vivre correctement, voir mon ami, voir un peu mon fils. Je n’emmerde personne, et voilà quand je vois des amis, je suis contente et c’est tout».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s