Aïcha, 26 ans, future mariée (à l’époque de l’interview), cherchant sa robe de mariage @ Boulevard Magenta

Aïcha s’est mariée le 21 septembre dernier à la mairie de Colombes. Quand je l’ai rencontrée un petit mois avant la date, elle cherchait la pièce manquante à la préparation du jour J : sa robe de mariée pour la mairie «je suis à la bourre, je me suis dit qu’avec un petit peu de chance je vais pouvoir trouver un modèle et que la vendeuse puisse me la retoucher légèrement vu que je ne suis pas très très grande ni très grosse et donc en ce moment je parcours la rue en quête de modèles». Et pour trouver un modèle rien de mieux que le Boulevard Magenta en partant de Barbès et descendant vers République «c’est la rue où il y a pratiquement 80% de boutiques qui vendent des robes de mariés, d’accessoires, de soirées, et on a plus de choix. Après, il y a aussi le boulevard Haussmann mais c’est vrai que l’on n‘est pas sur les mêmes tarifs, ça reste accessible ici et il y a quand même de jolis modèles, c’est ma belle sœur qui m’a conseillée de venir faire un tour, elle s’est mariée il y a quelques mois elle avait trouvé son modèle ici».

Pour cette tâche que l’on ne peut pas faire à la va-vite, Aïcha a pris 15 jours de congés exceptionnellement, elle n’en est qu’au premier jour mais il faut quand même faire vite. L’angoisse monte avant la date et dès qu’elle aura trouvé cette fameuse robe, elle pourra se détendre un peu, mais juste un peu seulement car tant que le mariage n’est pas passée, l’angoisse restera toujours présente «après je serais carrée sur mon mariage, tout est déjà préparé. J’attends 300 personnes donc gros mariage, beaucoup de monde et beaucoup de personnes qui se déplacent et viennent de l’étranger donc faut que je sois à la hauteur».

Son mariage, ce sera un «mariage musulman dans la tradition», c’est à dire en langage vestimentaire, qu’il n’y aura pas une robe mais plusieurs, six tenues en tout «ma robe c’est pour la mairie, le mariage civil et le soir j’ai cinq tenues orientales qui ont été déjà choisies et validées. Je suis originaire du sud du Maroc et dans la culture Berbère et on a plusieurs tenues à mettre lors du mariage. Il y a donc la robe pour la mairie, et le soir une tenue traditionnelle, une tenue indienne, une autre tenue de fête, et deux robes marocaine». Sa préférence va pour la tenue indienne «j’aime bien les traditions indiennes, j’ai toujours été passionnée par l’Inde, leur environnement, leur mode de vie, leur musique, leur culture et c’est vrai qu’ils ont de très  belles tenues et de très belles musiques». La tenue indienne, ce n’est pas vraiment traditionnel mais «elle se rapproche un peu des tenues orientales avec les diamants, les strass donc c’est assez original et ça change un peu. Et puis ça permet de donner une autre ambiance au mariage  tout simplement se balader l’impression d’aller dans un autre pays, les musique qui vont avec. Je dois me changer ça prend du temps, mais mine de rien c’est marrant, les invités sont contents, le fait de voir plusieurs robes, prendre des photos, découvrir des choses…». Pour le mari, même combat, il se changera autant de fois que la mariée, et il sera bien entendu «accordé», même si lui ce n’est pas vraiment dans sa culture vu qu’il vient du nord du Maroc et que l’on pratique moins ces traditions dans sa région d’origine.

Le futur mari, elle l’a rencontré sur Paris, un 31 décembre, à une soirée chez des amis, il y a pratiquement trois ans maintenant «il y avait environ 20 personnes, le coup de foudre pour moi et lui n’a pas forcément réagit sur le coup, il n’a pas forcément tiqué et c’est le lendemain et les jours suivants qui ont suivi que ça s’est fait progressivement». Et au bout d’un an de relation, ils ont eu envie d’officialiser la chose. La suite, c’est d’emménager après le mariage dans leur appartement qu’ils viennent de trouver en région parisienne, acheter «idéalement» dans deux ans et pour l’enfant «ça viendra quand ça viendra, pas tout de suite». En attendant donc de fonder leur famille, ils  envisagent d’abord de voyager et profiter de leur nouvelle vie à deux. Premier voyage en perspective : les Baléares en fin d’année pour leur voyage de noces. Bonne chance Aïcha !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s